Recherche et développement

email Facebook Twitter
Màj : 20 fév. 2019

Présentation

R&D.jpg

La mission des groupes R&D est de concevoir et implémenter le système de DD dont les principes de bases sont énoncés dans l'article "Définition", en appliquant (et améliorant) la méthodologie proposée dans l'article "Méthodologie".

Pays & langue. Dans la mesure où il s'agit de faire table rase et d'inventer un nouveau système politique, les personnes s'impliquant dans le projet ne doivent pas nécessairement être du même pays (au contraire la diversité des expériences est une source d'informations très utiles). Il est cependant important de travailler dans la même langue maternelle. En ce qui nous concerne il s'agit du français [approfondir : Confédération des États-nations].

Durée. Si la méthodologie est appliquée par au moins une dizaine de personnes par groupe de R&D, soit 10.000 personnes, travaillant à une moyenne d'au moins cinq heures par semaine (NB : il s'agit évidemment de volontariat, réalisé en plus des activités habituelles ...), ce système de DD pourrait être réalisé en cinq à dix ans [approfondir].

Pour celles et ceux qui préfèrent l'action politique voir tutmondigo.net.

Création d'une groupe R&D

Cinq étapes :

  1. Lire : Prenez le temps de lire avec attention les articles : Introduction, Définition et Méthodologie.

  2. Quel groupe : Une fois que vous êtes sûr d'avoir bien compris le "quoi" et le "comment", déterminez quel groupe vous intéresse. Le fichier suivant vous permet de trouver le groupe R&D de votre choix (NB : pour comprendre son utilisation voir l'article Méthodologie).

    Codes d'identification des groupes (Cliquez sur l'image pour accéder au tableur)

    groupes.png

    Exemple. Vous participez à un groupe constituant travaillant sur le RIC ? (exemple). Dans le menu des colonnes A-E sélectionnez l'option qui correspond à votre groupe et découvrez l'ensemble des groupes de R&D dont la thématique est liée à la vôtre. Il vous suffira alors de cliquer sur le numéro d'un groupe pour accéder à son site web (s'il a déjà été créé) et consulter son rapport. Chaque groupe ne doit pas se limiter à documenter et synthétiser (par écrit) le fruit de son travail : il importe également de le partager efficacement afin qu'il puisse être intégré avec la production d'autres groupes. L'article "Méthodologie" explique commente cette intégration peut-être réalisée spontanément.

  3. Site web : Si le groupe de votre choix n'a pas encore été constitué (*), créez un site web collaboratif pour celui-ci. Je vous recommande tiki.org, que vous pouvez installer chez OVH (**). Une fois votre site web créé communiquez-nous son adresse afin que nous mettions un lien sur son numéro dans le tableur ci-dessus (PS : il importe que ce tableur soit au plus vite hébergé par le groupe Logistique et géré par le groupe Gestion dès que ceux-ci auront été créés).

    • (*) Si un groupe est déjà constitué (exemple : le groupe 18) son numéro dans le tableur apparaît sous forme de lien (vers son site web).
    • (**) Si ces notions sont nouvelles pour vous, je vous recommande de suivre notre petit programme de formation à la citoyenneté numérique. La création d'un site web pour votre groupe de R&D est une formidable opportunité d'apprendre en réalisant quelque chose de concret.
  4. Publication du rapport La première action de tout groupe R&D consiste à identifier et décrire les points négatifs et positifs du système de gouvernance existant, au niveau du domaine de R&D correspondant au numéro du groupe (ce domaine est déterminé dans la ligne à gauche du numéro du groupe dans le tableur ci-dessus). Tout rapport de phase est donc initié sous la forme d'un rapport d'existant. Chacun des 1.000 groupes R&D peut ainsi commencer son activité même si aucun rapport n'a encore été publié par d'autres groupes !

    C'est sur son site web que chaque groupe de R&D publie en permanence son rapport de phase, celui-ci étant constamment amélioré. Comme expliqué dans l'article Méthodologie, ce rapport sert de cahier des charges pour le groupe en aval (c-à-d le groupe dont le numéro est situé à droite du numéro du groupe en amont dans le tableur ci-dessus).

  5. Participants : Avec votre site web sur lequel est publié le rapport de votre groupe vous aurez d'autant plus facile pour convaincre d'autres personnes de rejoindre votre groupe R&D. Vous l'avez compris : il importe que quelques personnes entreprenantes prennent l'initiative de "lancer la machine".

Lancer la machine

Premières étapes

Au début ...

Dans un premier temps chaque groupe peut travailler indépendamment des autres. Il faut d'abord produire un minimum de concret au niveau de son groupe pour que celui-ci puisse par la suite entrer en dialogue avec d'autres (cf. le rapport d'existant et les rapports de phase évoqués dans l'article Méthodologie). Il ne faut donc pas attendre qu'un nombre minimum de groupes existent pour pouvoir commencer à travailler dans quelque groupe que ce soit.

Coordination

La coordination de l'ensemble des groupes R&D se mettra en place naturellement au fur et à mesure qu'augmenteront leur nombre ainsi que la qualité de leur production (rapport d'existant et rapports de phase). La méthodologie proposée permet de documenter et intégrer les travaux éparses et fragmentaires des divers groupes R&D dans une structure logique. Ainsi on peut commencer à travailler à quelques-uns voire tout seul sur une partie même très petite du projet, et avec la garantie que le travail réalisé pourra ultérieurement être connecté avec d'autres et intégré au sein de la structure logique (cf. article Méthodologie > Intégration du travail des groupes").

Rôle de l'initiateur

Comme mentionné plus haut, il importe que le tableur des codes d'identification des groupes – centre nerveux du projet – soit au plus vite hébergé par le groupe Logistique, et géré par le groupe Gestion dès que ceux-ci auront été créés. Votre serviteur, n'a donc vocation qu'à être l'initiateur et non pas le chef de projet, puisque l'objectif est précisément que cette fonction soit au plus vite assumée collectivement.