VIII.8. Citoyenneté numérique

email Facebook Twitter
Màj : 28 nov. 2021   –   # pages : 3 [?]
  Le chargement sera terminé dans quelques secondes.

Principes

https://democratiedirecte.net/citoyennete-numerique#principes
citoyennete-numerique.jpg

Il est inacceptable de dénoncer les exactions des GAFAM à l'encontre de la démocratie, tout en ne faisant pas le minimum nécessaire pour échapper à leur domination, c-à-d utiliser un système d'exploitation libre, et disposer d'une adresse email ainsi qu'une page web à votre propre nom de domaine.

Nous entendons par « citoyenneté numérique » la maîtrise technique et le contrôle ouvert des technologies de l'information par les individus.

La citoyenneté numérique est hautement utile, voire indispensable :

  • pour la productivité de chaque individu dans ses activités marchandes et non marchandes ;
  • pour la démocratie directe, car elle permet de connecter les intelligences individuelles et collective.

L'antithèse de la citoyenneté numérique est l'analphabétisme numérique, qui est malheureusement extrêmement répandu dans la population, et qui a pour effet de jeter la quasi totalité de la population dans les bras des GAFAM (Microsoft, Google, Facebook, etc). Cette situation d'asymétrie informationnelle a permis à ces entreprises, et aux forces politiques qu'elles contrôlent, d'exagérer et exploiter les craintes en matière de risques informatiques, tout en rendant la population incapable de s'en protéger. Ainsi l'analphabétisme numérique est le meilleur allié des classes dirigeantes contre l'avènement de la DD.

Business et politique. En 2005, à l'occasion de sa visite à la Commission de l'UE, Bill Gates [source], PDG de Microsoft, a été reçu en chef d'État par Herman De Croo, président du Parlement belge, ce qui est un privilège inacceptable. Le PDG de Microsoft a réussi à "convaincre" les décideurs politiques belges de ne pas remplacer les logiciels Microsoft (en particulier le système d'exploitation) par des logiciels libres dans l'administration publique. Et cela alors que le rapport qualité/prix des logiciels libres est nettement supérieur à celui des logiciels Microsoft.

Ça c'est pour la partie "logiciels". Concernant la partie "data", il est frappant de constater que c'est le fils de ce même Herman Decroo, Alexander, qui lorsqu'il était ministre des télécommunications (2014-2018) a littéralement livré le registre national à un consortium privé composé de quatre grandes banques (ING, BNP Paribas Fortis, Belfius et KBC) et des trois principaux opérateurs de réseaux mobiles du pays (Proximus, Base/Telenet et Orange) [approfondir : /identification-authentification-internet#itsme]. Alexander Decroo est devenu premier Ministre du gouvernement belge en octobre 2020...

Voici des mesures à la portée des gouvernements démocratiques pour promouvoir le logiciel libre.

Pour vaincre l'analphabétisme numérique, la première étape consiste à réaliser que la citoyenneté numérique passe par la maîtrise individuelle de son ordinateur (le côté "client") et de son propre site web (le côté "serveur").

Le présent document propose ainsi un programme d'auto-formation pratique à la citoyenneté numérique, en deux parties :

  • "client", qui correspond plutôt à la consommation de services informationnels ;
  • "serveur", qui correspond plutôt à la production de ces services (les applications).
  • Cette typologie est quelque peu réductrice dans la mesure où (i) le développement des applications se fait sur le client (du moins les portables, les smartphones étant conçus essentiellement comme des moyens de consommation) ; (ii) dans un réseau pair à pair, les noeuds sont à la fois "client" et "serveur" (bien que cela aussi doit être relativisé : /reseau-decentralise).
  • Vous constaterez que nous concevons ici la citoyenneté de façon très différente des prospectus propagés par l'appareil d'État (gouvernement, presse, ONG, ...) en la matière, où le citoyen est vu essentiellement en tant que consommateur, et n'est considéré comme producteur que de "fake news" et de "haine". Il s'agit du discours infantilisant d'une classe dirigeante : c'est de l'éducation, et non pas de l'émancipation.

La dernière section présente des liens supplémentaires pour t'aider à réaliser ce programme.

Client

https://democratiedirecte.net/citoyennete-numerique#client

Voici les quatre points de base qu'il te faut appliquer pour améliorer la maîtrise de ton ordinateur :

  1. remplacer le système d'exploitation de ton ordinateur par un logiciel libre (on dit aussi "opensource"), par exemple Linux Debian (procédure : debian-migration.txt) ;

    Install parties (IP) à trois

    Une méthode efficace et agréable pour libérer votre ordinateur est de réaliser la migration collaborativement par groupe de trois, en tournante : libérez à trois l'ordinateur de la première personne, à son domicile. Puis chez la deuxième, puis chez la troisième. Après trois séances sur des machines différentes (donc avec des BIOS probablement différents), chacun aura acquis une expérience suffisante pour réaliser seul le prochain upgrade de son système d'exploitation (environ tous les deux ans), et de coacher d'autres install parties. PS : prolongez celles-ci par un repas pour (i) un débriefing visant à améliorer l'efficacité de la prochaine IP, et (ii) joindre l'utile à l'agréable.

  2. savoir utiliser les principales commandes Unix dans une console [ formation en ligne gratuite ] ;

    Très utile pour manipuler efficacement les données et programmes du système d'exploitation, et en particulier pour effectuer des opérations sur plusieurs fichiers en même temps, notamment au moyen des commandes grep et sed.

  3. maîtriser l'ensemble des fonctions d'un tableur : test ;

    Une bonne façon d'apprendre en détail l'utilisation d'un tableur consiste à étudier chaque élément de la barre des menus, en s'aidant du manuel, généralement accessible à partir de l'onglet le plus à droite.

  4. comprendre (et appliquer) les mesures élémentaires de sécurité :

    • utiliser des mots de passe longs et nombreux, au moyen d'un gestionnaire tel que KeePassXC ;
    • mettre à jour au moins chaque mois le système d'exploitation et les programmes de ton ordinateur ;
    • ne cliquer sur un lien et ne sauver/télécharger un document que si tu as confiance en l'honnêteté et les compétences de l'expéditeur/administrateur, et vérifier que l'adresse de l'expéditeur/site est exactement ce qu'elle devrait être (notamment que l'adresse mentionnée dans le texte du lien est la même que l'adresse de l'attribut href ou mailto) ;
    • préfère toujours un fournisseur d'accès Internet (FAI) qui te garantit une adresse IP dynamique, c-à-d une adresse IP qui change à chaque fois que tu te reconnectes à Internet (en l'occurrence il est recommandé de fermer sa connexion tous les soirs) [approfondir].

Serveur

https://democratiedirecte.net/citoyennete-numerique#serveur

Voici les six points de base qu'il te faut appliquer pour améliorer la maîtrise de ton site web :

  1. comprendre la structure du réseau Internet : le modèle OSI ;

  2. louer ton propre nom de domaine (par exemple chez gandi.net), pour ton site web et ton adresse e-mail ;

  3. configurer ton client email afin de pouvoir envoyer et recevoir des email via ton serveur (mutualisé) de nom de domaine ;

    La société qui te loue le nom de domaine ou l'hébergement propose généralement une page web d'explications (exemple).

  4. louer un hébergement pour ton site web (par exemple chez ovh.com) ;

    Conseil : de préférence pas chez le même fournisseur que pour le nom de domaine, afin de pouvoir changer facilement l'un ou l'autre si la qualité de service venait à se dégrader.

  5. créer une page d'accueil pour ton site web (par exemple avec l'éditeur Bluefish et en partant du framework Bootstrap), puis la télécharger sur ton hébergement en utilisant un client FTP (par exemple FileZilla).

  6. enfin ceux qui veulent passer à un niveau supérieur réaliseront pour leur web une page contenant un formulaire d'inscription & identification, l'étape suivante consistant alors à développer une application de votation (langages proposés JavaScript + Python ou JavaScript + PHP) ;

    • Il te faudra pour cela installer une base de données sur ton serveur web (service généralement compris dans l'offre d'hébergement).
    • De même que la meilleure façon d'apprendre une langue étrangère c'est d'aller vivre dans le pays, la meilleure façon d'apprendre la programmation c'est de développer une application.

Ressources

https://democratiedirecte.net/citoyennete-numerique#ressources

Voici d'autres liens pour t'aider à réaliser ce programme de formation par la pratique :

Pour les geeks :

Les autres articles du dossier "Cyberdémocratie" :

n_check

Contact


democratiedirecte.net

top-of-page.png